Est-il sûr de stocker les données de clients dans le cloud ?

Publié par
Simon van Cauteren

Sauvegarder les données de vos clients dans le cloud vous permet de réduire considérablement vos coûts IT. Mais cette manière de faire est-elle entièrement sécurisée ? Il est clair que beaucoup d’entreprises se posent la même question. La preuve ? Les experts estiment qu’à peine 26 % de toutes les données seront stockées dans le cloud à l’horizon 2025. Concrètement, la plupart des entreprises (74 %) les conserveront encore de manière localisée.

Pourquoi préférer le cloud ?

Sauvegarder localement toutes vos données est coûteux et chronophage. Pour éviter de consacrer votre budget IT uniquement au stockage et à la gestion des données, vous pouvez utiliser une capacité de stockage en ligne. Les services de stockage dans le cloud poussent comme des champignons et essayent d’appâter les clients en proposant de grandes quantités de stockage gratuit.

 

Qui plus est, le cloud vous offre un accès à vos documents partout et à tout moment. Vous pouvez, en outre, octroyer des droits d’accès personnalisés à vos collaborateurs et collègues et leur permettre de consulter où ils le souhaitent (à domicile, dans un café...) les données auxquelles ils ont accès. Enfin, grâce au cloud, vous ne risquez plus de perdre des données précieuses sur vos clients si des personnes malveillantes tentent de pirater votre ordinateur ou vos disques durs externes.

Qu’en est-il du RGPD ?

Le Règlement général sur la protection des données entrera en vigueur le 25 mai 2018 et toutes les entreprises qui disposent de données de citoyens européens (telles que les données relatives à vos clients) devront satisfaire à des mesures strictes, destinées à protéger la vie privée.

 

Le chiffrement de bout en bout joue un rôle clé à cet égard. Ce type de cryptage veille à ce que les serveurs qui gèrent vos données ne puissent plus les 'lire'. Le RGPD exige que vous preniez ce type de mesure ('cryptage ou peudonymisation’) pour garantir la sécurité des informations. La plupart des services de stockage dans le cloud en sont pourvus et ont déjà pris la bonne habitude de chiffrer toutes les données.

Non, ‘12345’ n’est pas un mot de passe sûr

Vous pouvez bien sûr contribuer vous-même à la sécurité des données de vos clients stockées dans le cloud, notamment en utilisant un mot de passe sûr. Un mot de passe complexe se compose de huit signes au minimum et ne contient aucun mot facile à trouver tel que votre prénom, votre nom ou le nom de votre entreprise. Il contient idéalement des lettres majuscules, des minuscules, des chiffres et des symboles.

Restez informé

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités dans votre boîte mail.