Local hero

Be-Lodge, l’habitat modulaire (ré)inventé

À tout juste 28 ans, après quatre années de bons et loyaux services au sein d’une entreprise de construction générale, l’ingénieur industriel Bertrand Marot est pris d’une soudaine fièvre d’entrepreneuriat. Objectif ? Voler de ses propres ailes et donner vie à l’idée qui germe depuis peu dans son esprit, aussi loufoque soit-elle. En résulte la création de Be-Lodge, start-up active depuis 2016 dans la production de « lodges » ou pavillons résidentiels nouvelle génération. Intéressons-nous de plus près à ce concept novateur et à l’histoire qui se cache derrière la genèse de cette petite entreprise marchoise.

Les lodges, pavillons résidentiels 2.0

Bien différents des conteneurs maritimes typiquement utilisés comme bureaux de chantier ou salles de classe provisoires, les pavillons créés par Be-Lodge sont constitués d’une charpente métallique sur laquelle repose une ossature bois isolée thermiquement. Il s’agit donc de surfaces habitables à part entière proposant un confort thermique et acoustique accru ainsi que de multiples possibilités de commodités (cuisines équipées, douches, sanitaires, saunas, etc.).

Trois pavillons standards sont proposés (15, 22, 30 m²), mais ceux-ci se déclinent selon les besoins de leurs futurs occupants, comme l’explique Bertrand Marot : « L’idée était de pouvoir proposer une surface, un volume, complètement adaptable à diverses demandes, comme la mise en place d’un cabinet de kinésithérapie, des pavillons de chambre d’hôte, des poolhouses, ou pourquoi pas une annexe déposée sur une toiture plate. » Espaces modulables par excellence, les pavillons Be‑Lodge proposent en outre plusieurs types de finitions intérieures et extérieures dans le but de répondre à une demande de sur-mesure toujours croissante.

« Be » comme Bertrand, Belgique ou « to be lodged »

La start-up Be-Lodge a vu le jour en 2016 de la furieuse envie d’entreprendre de Bertrand Marot, ingénieur industriel en construction originaire de la région de Marche‑en‑Famenne alors âgé de 28 ans. Fort de l’expérience qu’il a acquise auprès d’une entreprise de construction générale, Bertrand se met rapidement à la recherche d’une idée et d’un concept créatifs qui lui serviront à fonder sa propre société. Pour étancher cette soif d’entrepreneuriat, celui qui se prédestinait à devenir entrepreneur général en construction s’inscrit donc à de nombreux brainstormings et formations créatives, et prend part à des groupements de réflexion pour faire le plein d’inspiration. « J’avais en réalité envie de trouver un secteur de niche unique et c’est lors de l’un de ces brainstormings qu’un participant, en rigolant, m’a lancé l’idée de créer des abris pour loger mes grands-parents dans le fond de mon jardin. » Cette idée loufoque, qui le fait au départ bien rire et est rapidement balayée dans le coin de sa tête, finit par mûrir dans son esprit et donne naissance en fin de compte au concept Be‑Lodge.

Be-Lodge, c’est « be » comme Bertrand, mais aussi « be » comme « Belgique » ou « to be lodged », être logé en français. Ce qui était au départ une aventure en solitaire s’est rapidement transformé en réelle collaboration, puisque Bertrand Marot travaille aujourd’hui avec Harmony Kirten, architecte d’intérieur chargée d’imaginer le design intérieur et extérieur de tous les pavillons produits. L’idée d’ajouter une pergola amovible à certains lodges, c’est à elle que Be-Lodge la doit ! Bertrand, en bon ingénieur qui se respecte, s’occupe quant à lui du suivi des projets de A à Z, de la pose des pavillons, mais aussi du volet commercial des activités. Auparavant seul responsable de la production des lodges, il est aujourd’hui assisté par Arnaud Lambert, qui s’occupe de la fabrication en atelier. Les études techniques sont quant à elles réalisées par un intervenant externe, le bureau d’études SML Ingénieurs conseils basé à Lierneux.

Une start-up tournée vers l’avenir

Non contente de son succès actuel, la start-up Be-Lodge cherche désormais à étoffer son carnet de commandes et à faire évoluer à moyen terme les services qu’elle propose à ses clients. Plutôt que de travailler exclusivement avec des vues 3D, Bertrand Marot souhaiterait notamment créer un showroom où il serait possible de visiter les différents types de lodges proposés à la vente. Ses ambitions ne s’arrêtent d’ailleurs pas là ! « L’idée à plus long terme, c’est de faciliter les commandes et le choix des clients grâce à la mise en place d’une plateforme en ligne permettant de créer son propre lodge et d’obtenir une première estimation de prix », affirme Bertrand. Créer un pavillon personnalisé sans sortir de chez soi ? Voilà une possibilité qui devrait donc bientôt voir le jour grâce à Be-Lodge.

Ne jamais se moquer d’une idée

Nombreuses sont les personnes qui espèrent un jour fonder leur propre start-up. Cependant, l’envie d’entreprendre ne suffit pas, encore faut-il dénicher un concept prometteur et novateur. Le conseil de Bertrand Marot ? Ne jamais se moquer d’une idée ! Un conseil qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler la genèse de Be-Lodge : « Certaines idées peuvent paraître loufoques, prêtent à sourire, mais se révèlent au bout du compte assez bonnes et proposent des pistes qui permettent de créer un véritable projet », raconte Bertrand. Autre étape indispensable selon lui pour garantir le succès d’un projet : partir à la recherche des aides financières existantes et s’entourer des personnes pouvant offrir un petit coup de pouce. « Au début de son projet, on est loin d’imaginer toutes les démarches que l’on va devoir accomplir et de l’aide dont on aura besoin. Il ne faut donc pas négliger la communauté et son réseau », conclut Bertrand.

Restez informé

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités dans votre boîte mail.