Detail

Comment le service d’assistance dépannage Charlie24 a vu le jour et s’est développé avec l’aide d’Orange Fab

C’est en collaboration avec trois de ses anciens collègues que Chris Aelbrecht a fondé le service d’assistance dépannage Charlie24. Contrairement aux assurances d’assistance classiques, Charlie24 offre la possibilité aux automobilistes de ne payer que lorsque leur voiture rencontre un réel problème. Comment Chris et ses collaborateurs sont-ils parvenus à fonder leur entreprise ? Grâce à une équipe de choc, l’envie d’entreprendre et un petit coup de pouce de l’accélérateur Orange Fab. Découvrez-en plus au sujet de cette jolie collaboration dans cet article !

Charlie24, et les problèmes de voiture disparaissent

Comme de nombreux automobilistes, vous déboursez chaque année ou chaque mois des sommes non négligeables au cas où vous rencontreriez un problème avec votre voiture ? Peut-être ne connaissez-vous pas encore le service d’assistance dépannage Charlie24 ! « Les statistiques montrent que la plupart des automobilistes ne font appel à une dépanneuse qu’une fois tous les quatre ans », explique Chris. « Par rapport aux assurances classiques, nous facturons plus cher le dépannage d’une voiture aux automobilistes, mais grâce à notre service, ils ne paient que quand ils en ont réellement besoin. Cela représente donc de belles économies ! » affirme-t-il. « Sur notre application web – qu’il n’est pas nécessaire de télécharger, soit dit en passant – les automobilistes trouveront un réseau de dépanneurs disponibles dans leur région. Il leur suffit de décrire leur problème, d’encoder les informations relatives à leur véhicule et de donner leur position pour que nous leur proposions notre tarif et une heure de dépannage. Nous avons donc grandement facilité l’assistance dépannage », explique Chris.

Du concept à la création en seulement un an

L’idée de fonder Charlie24 remonte au début de l’année 2016. « Nous travaillions alors pour une grande entreprise internationale, leader mondial en assurances d’assistance dépannage pour les nouvelles voitures. Nous avons constaté que nos clients payaient des sommes folles pour nos services, alors qu’ils y faisaient rarement appel. Il devait selon nous exister une autre solution au problème, c’est pourquoi nous avons fondé Charlie24 à quatre », raconte Chris. D’où vient le nom Charlie24 ? « Le nom de notre entreprise n’a pas vraiment de signification. L’un de nous avait simplement lu que le nom Charles inspirait la confiance auprès des consommateurs. Ajoutez à cela que notre service est disponible 24 h/24 et vous obtenez le nom Charlie24 », explique Chris.

Chris et ses collègues ont commencé par développer durant plusieurs mois leur précieuse application et par recruter les dépanneurs intéressés par une collaboration. Fin 2016, ils lançaient officiellement leur entreprise. « Environ un millier de personnes font aujourd’hui appel à notre service chaque mois. Grâce à la publication d’annonces SEA sur Google, nous cherchons à attirer une clientèle d’automobilistes particuliers qui rencontrent des problèmes avec leur voiture, mais nous souhaitons à l’avenir élargir nos services aux clients B2B », ajoute Chris.

Un trajet concret grâce à Orange Fab

En 2017, alors que Charlie24 était sur le point de souffler sa première bougie, Chris et les autres fondateurs de l’entreprise ont frappé à la porte d’Orange pour obtenir de l’aide. « Orange Fab est un programme dans le cadre duquel Orange sélectionne quelques start-ups pouvant leur apporter une valeur ajoutée. Vous présentez votre concept et, si vous êtes sélectionné, vous suivez un programme de trois mois », explique Chris. « Nous avions déjà collaboré avec quelques accélérateurs par le passé, mais nous en étions toujours ressortis déçus », raconte-t-il. « Ceux-ci nous prenaient par la main et nous expliquaient ce que nous devions faire, mais le plan proposé restait toujours très vague. Un an après le début de notre aventure, nous connaissions par ailleurs déjà beaucoup de choses », estime Chris. De ce point de vue, la collaboration avec Orange Fab fut, selon les fondateurs de Charlie24, une expérience particulièrement enrichissante. « Avec Orange Fab, vous prenez des mesures concrètes. Vous vous fixez des objectifs précis et bossez pour les atteindre », raconte Chris.

Une collaboration gagnant-gagnant

Bien entendu, les fondateurs de Charlie24 ont aussi perçu un lien direct entre Orange et leur entreprise. « Il était selon nous logique de collaborer avec un opérateur téléphonique. Quel est le premier réflexe des conducteurs qui rencontrent un problème avec leur voiture ? Décrocher leur téléphone ! » souligne Chris. « Orange s’assure que la collaboration profite aux deux parties et met l’accent sur son côté durable. Pour nous, établir un partenariat avec une grande entreprise était avantageux quoi qu’il arrive. Lorsque vous créez votre entreprise, vous avez généralement une certaine ambition. Chez Charlie24, nous souhaitons aujourd’hui grandir et proposer nos services dans des pays étrangers », déclare Chris.

Qui ne tente rien n’a rien

« La collaboration avec Orange a répondu et répond toujours pleinement à nos attentes. Il ne faut pas hésiter à s’inscrire. Il s’agit d’une chance incroyable dont vous n’oseriez même pas rêver en tant que petite start-up. Orange a par exemple réalisé pour nous une étude de marché dans le domaine de l’assistance dépannage. Nous avons grandement appris des résultats de cette étude », affirme Chris. « Participer au programme d’un accélérateur est toujours une excellente idée. Plus vous “pitchez” votre idée à des inconnus, plus vous la peaufinez. Le temps accordé lors du pitch est en effet très court, ce qui vous oblige à réfléchir à votre concept », continue-t-il.

La vie est trop courte

Chris n’est pas avare de conseils pour les aspirants entrepreneurs. « Sachez que se lancer en tant qu’entrepreneur est bien moins glamour qu’on pourrait le croire. Vous devrez travailler dur et accomplir des tâches parfois moins agréables, comme la comptabilité », explique-t-il. Selon le jeune entrepreneur, une bonne équipe est à la base de tout. « J’ai osé franchir le cap de l’entrepreneuriat, car je savais que je pouvais compter sur une équipe solide et que je ne regretterais pas ma décision. Je rencontre des gens qui peaufinent leur concept depuis quatre ou cinq ans, mais il faut parfois juste oser se lancer », conclut-il.

Découvrez-en plus au sujet d’Orange Fab.

 

Restez informé

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités dans votre boîte mail.