Inspirez-vous de nos cadeaux illimitééés pour les fêtes

Inspirez-vous de nos cadeaux illimitééés pour les fêtes
Local hero

Kabaka, des cabanes en carton modulables pour enfants

C’est en observant son fils jouer qu’Audrey Charles (38 ans) a eu l’idée de créer des cabanes en carton qui permettraient aux enfants de s’amuser sans pour autant mettre le salon sans dessus dessous. Elle a donc fondé Kabaka en 2015 et travaille depuis début 2018 à mi-temps pour pouvoir se focaliser sur le développement de son entreprise. Audrey nous a reçu chez elle, à Braine-l’Alleud, pour nous parler de Kabaka et de ses merveilleuses cabanes en carton…

Des cabanes faciles à monter et démonter

Tous les enfants construisent des cabanes de fortune dans leur chambre ou dans le salon. Alors que vous repensez peut-être aux vôtres avec une certaine fierté, il vous faut néanmoins admettre, en tant qu’adulte, que l’expérience est bien moins plaisante lorsque votre enfant — petit-enfant, neveu, filleule ou autre — transforme votre salon en vrai capharnaüm. Pour pallier la situation, Audrey Charles a eu l’idée d’inventer des cabanes en carton démontables et faciles à ranger : « Kabaka, ce sont des cabanes en carton modulables à construire et à décorer pour les enfants de 3 à 6 ans », explique Audrey, « Elles sont composées de différents panneaux — murs, fenêtres, portes, passage secret — que l’on combine avec un système d’attache que j’ai développé avec mon designer Nicolas Bovesse ». Grâce au système d’attache en plastique spécialement conçu pour Kabaka, les cabanes sont extrêmement faciles et rapides à monter. Elles sont donc facilement transportables d’une pièce à l’autre et, à la fin de la journée, lorsqu’il est temps d’aller au lit, la cabane se démonte en un rien de temps et peut se ranger derrière une armoire ou en dessous d’un lit.

Kabaka, produit local et respectueux de l’environnement

Pour Audrey, il était impensable d’utiliser du plastique pour ses cabanes. « Je voyais les jouets en plastique de mon fils s’accumuler. Il jouait un certain temps avec et puis on les stockait sans savoir qu’en faire. », explique-t-elle, « Avec les cabanes en carton, on peut jouer quand on veut, facilement les ranger sans qu’elles prennent trop de place et quand l’enfant est passé à autre chose, il suffit simplement de les mettre aux poubelles carton ». Ce n’est d’ailleurs pas son seul avantage : « le carton permet d’avoir un jouet très léger, contrairement au bois, mais aussi grand et pas trop cher. Les possibilités avec le carton sont infinies. » révèle Audrey. Le carton est d’ailleurs en grande partie composé de papier recyclé et les cabanes sont toutes fabriquées dans une entreprise de travail adapté, employant des personnes handicapées. Kabaka est donc une entreprise soucieuse de son engagement sociétal, proposant des jouets locaux et respectueux de l’environnement.

Chaque année, je fais une enquête de satisfaction pour connaître les envies du public
Kabaka, Creative Kids Inside

La gamme de cabanes se décline actuellement en quatre modèles : la cabane blanche à décorer intégralement, les cabanes illustrées, le château fort et la navette spatiale. Audrey ne compte d’ailleurs pas s’arrêter là : « chaque année, je fais une enquête de satisfaction pour connaître les envies du public et améliorer les produits », explique-t-elle. Les cabanes peuvent être combinées — pour en former une plus grande — et décorées : peinture, feutres, masking tapes, autocollants, tout est possible. « Les enfants apprécient beaucoup les cabanes pour inventer des histoires, s’y cacher, lire un livre, avoir ses petites affaires… C’est leur coin à eux. La cabane est vraiment multihistoires ».

La fibre de l’entrepreneuriat

Faisant partie d’une famille d’entrepreneur, Audrey avait toujours eu l’envie de se lancer à son compte. Kabaka a été pour elle le déclencheur : « je sentais que Kabaka était le bon projet, donc je me suis lancée », explique-t-elle. En effet, les avantages des cabanes Kabaka sont légion : leur taille (1,5 m de haut sur 80 cm de large), leur système d’accroche, leur prix (entre 49 et 95 euros)... Les produits sont d’ailleurs très faciles à acheter en ligne ou en magasin : « Les cabanes Kabaka se vendent sur mon site www.mykabaka.com, sur différents webshops ainsi que dans quelques magasins partenaires », révèle Audrey. Pour Kabaka, la communication digitale est essentielle pour grandir et pour réussir. C’est pourquoi Audrey mise beaucoup sur son site internet, mais aussi sur les réseaux sociaux. Elle se forme d’ailleurs actuellement aux divers aspects du marketing digital.

Se donner le temps et travailler étape par étape

Selon Audrey, l’une des plus grandes difficultés pour lancer son entreprise est le temps : « faire grandir Kabaka prend du temps et c’est parfois un peu frustrant ». Audrey travaille étape par étape. « On essaie, on corrige et on fait grandir », explique-t-elle. Elle espère d’ailleurs pouvoir continuer à faire grandir Kabaka. « J’ai beaucoup d’idées pour la suite, j’aimerais par exemple faire une cabane en carton pour l’extérieur… », révèle-t-elle, « mon objectif serait que tous les enfants puissent avoir une Kabaka chez eux ». Son conseil aux entrepreneurs ? « Avoir du temps devant soi pour construire son projet, le tester, le modifier, le faire évoluer et se donner le temps pour réussir ».

Restez informé

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités dans votre boîte mail.