Local hero

La livraison collaborative vue par PiggyBee

Créée en 2012 par David Vuylsteke, un ancien ingénieur du son passionné par l’entrepreneuriat, la plateforme en ligne PiggyBee connecte les personnes souhaitant acquérir, envoyer ou recevoir un colis grâce au principe de la livraison dite « collaborative ». Avec PiggyBee, pas question de faire appel à un transporteur commercial mondialement connu : ce sont les voyageurs dispersés un peu partout dans le monde qui se chargent de transporter les colis vers leurs destinations. Concept encore relativement méconnu, la livraison collaborative est pourtant en pleine croissance, comme en témoignent les vingt mille utilisateurs de la plateforme créée par David. Découvrez ici le parcours inspirant de cet entrepreneur passionné et l’histoire qui se cache derrière la genèse de l’entreprise à succès PiggyBee.

Un concept qui émane du voyage

C’est lors d’un voyage en Afrique du Sud que David Vuylsteke, ingénieur du son de formation, mais véritable entrepreneur dans l’âme, prend conscience de la nécessité d’un service similaire à PiggyBee. Comme lui, nombreuses sont les personnes qui se procurent un produit lors d’un voyage à l’étranger et qui éprouvent ensuite des difficultés à le trouver dans les commerces de leur pays. La solution trouvée par David ? Faire appel aux centaines de voyageurs internationaux : « Nous avions acheté un petit pot de crème en Afrique du Sud et à notre retour en Belgique, celui-ci s’est bien sûr vidé petit à petit. Je me suis donc demandé comment me procurer à nouveau cette crème, et c’est en observant les avions que j’ai compris qu’il suffisait de contacter une personne sur le point de voyager vers la Belgique. »

Crowdshopping vs crowdshipping

Il n’en fallut pas plus à David pour se lancer et fonder sa propre entreprise. En ligne depuis 2012, la plateforme de livraison collaborative PiggyBee permet à des demandeurs, des personnes souhaitant envoyer ou recevoir un colis, d’entrer en contact avec des voyageurs, qui se chargent de transporter ces colis souvent d’un continent à l’autre. À travers ce concept de livraison, PiggyBee propose en réalité deux types de services légèrement différents, comme l’explique David : « La livraison collaborative englobe en fait deux approches : le crowdshipping et le crowdshopping. Dans le premier cas, un demandeur se fait simplement livrer un objet personnel, alors que dans le cas du crowdshopping, le demandeur contacte un voyageur pour qu’il fasse un achat à l’étranger et le lui livre. »

Pour livrer ou se faire livrer un colis via PiggyBee, la procédure est on ne peut plus simple.. Après s’être inscrit sur la plateforme, il suffit au demandeur de rechercher un voyageur en fonction de la ville ou du pays de départ et de destination. Une série de résultats est alors proposée et le demandeur peut contacter le voyageur de son choix selon son profil et les commentaires qu’il a déjà récoltés. Pour faciliter les échanges, la plateforme dispose de sa propre messagerie où demandeur et voyageur peuvent discuter en toute sécurité.

PiggyBee, une plateforme particulièrement sécurisée

Outre une messagerie de discussion, PiggyBee met également à la disposition de ses utilisateurs un module de paiement entièrement sécurisé. Via ce module, le demandeur verse au voyageur la somme requise pour l’achat du produit (dans le cas d’une transaction de crowdshopping) et verse le pourboire convenu pour la livraison. En gage de garantie auprès du demandeur et du voyageur, la plateforme bloque la somme jusqu’à la livraison effective de l’objet. Une fois la livraison confirmée par le voyageur, et si le demandeur ne conteste pas celle-ci, le voyageur reçoit son pourboire et est remboursé du montant éventuel de l’achat par le biais d’un virement bancaire. Simple et efficace !

L’entrepreneuriat, une passion qui remonte à loin

Avec PiggyBee, David Vuylsteke n’en est pas à son premier coup d’essai dans le domaine de l’entrepreneuriat. Enfant ultracréatif, il se lance assez vite sur le marché du travail et gagne sa vie en tant qu’ingénieur du son, avant de mener ses premiers projets personnels vers l’âge de vingt-cinq ans. Fort de cette expérience, David n’a pas ressenti la création de PiggyBee comme un obstacle insurmontable. « La création de PiggyBee est arrivée assez naturellement. Mon métier dans le monde du spectacle m’a permis de beaucoup voyager et j’ai mené parallèlement des projets personnels tels que la vente en ligne de matériel audio dans le monde entier. Ces voyages et mon expérience dans le domaine de l’e-commerce et de la logistique m’ont en fin de compte amené à créer PiggyBee très naturellement », explique David.

L’entrepreneuriat, une vie professionnelle passionnante

Selon David, le mot « entrepreneuriat » rime avant tout avec « passion », non seulement parce que fonder sa propre start-up demande d’être passionné, mais aussi parce que les candidats entrepreneurs se rendent vite compte à quel point l’entrepreneuriat est une activité passionnante. « Une fois que l’on a goûté à la vie d’entrepreneur, il est difficile de s’arrêter », avoue le fondateur de PiggyBee. « Il ne faut toutefois pas sauter dans le précipice les yeux fermés. Dans un premier temps, l’essentiel est de parler de son idée et de s’entourer des bonnes personnes. Les gens ont souvent tendance à tout cacher, mais il est plus intéressant de partager son idée avec des personnes pertinentes qui pourront amener un regard frais et positif sur le projet », conclut-il.

Restez informé

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités dans votre boîte mail.